Site Web de Quadrature

Vous pouvez également consulter le site de la revue à l'adresse suivante :
http://www.quadrature.info/

samedi 24 mars 2018

Candidature PARIS ICM 2022

Le comité d'organisation de la candidature de Paris ICM 2022 a son site : 
 https://www.icm2022-paris.com/

Les membres du comité sont :
François Loeser (Chair) - Pierre and Marie Curie University
Sylvie Benzoni-Gavage - University of Lyon & Institut Henri Poincaré
Stéphane Cordier - University of Orléans & AMIES
Maria J. Esteban - CNRS & Paris-Dauphine University
Etienne Gouin-Lamourette - Fondation Sciences Mathématiques de Paris
Philippe HelluyInstitute of Mathematics of Strasbourg
Roger Mansuy - Lycée Louis-le-Grand
Ariane Mézard - Pierre and Marie Curie University
Anne Philippe - University of Nantes
Bertrand Rémy - Ecole polytechnique
Denis Talay - Inria Sophia Antipolis

vendredi 23 mars 2018

Prochaines Journées « Filles et Maths une équation lumineuse »

Les prochaines  Journées « Filles et Maths une équation lumineuse »
se tiendront à :
Palaiseau, le 27 mars 2018, à l'École Polytechnique, pour les classes de Première S et
Terminale S d’Ile-de-France.
Bordeaux, le 28 mars 2018, à l'Université de Bordeaux, pour les classes de Seconde et
Première S.
Paris, le 25 mai 2018, au salon des jeux et de la culture mathématiques.


jeudi 22 mars 2018

Stephen Hawking à Westminster

Les cendres de l'astrophysicien britannique reposeront dans l'abbaye de Westminster, à côté de Newton et de Darwin. Le dernier scientifique inhumé dans l'abbaye était le physicien J.J. Thomson, père de l'électron, en 1940.

mercredi 21 mars 2018

conférence destinée aux étudiants le mercredi 28 mars à 18h À l'IHP.

Le mercredi 28 mars à 18h À l'IHP :


"Loi du Zéro-un et logique des graphes aléatoires" par Amador Martin-Pizarro


Comment déterminer la probabilité qu’un graphe fini quelconque, pris de façon aléatoire, ait une certaine propriété, par exemple, avoir un nombre pair de sommets ou d’arêtes ?
Comment donner un sens à cette question, puisqu’il y a une infinité de graphes finis possibles ?
Que veut-on dire par “pris de façon aléatoire” ?
On verra qu'une propriété exprimable avec un énoncé logique du premier ordre est soit certaine, soit impossible. La raison en est qu'il n'existe qu'un seul graphe aléatoire infini dénombrable. Il est construit par la méthode d'amalgamation due au logicien français Roland Fraïssé.
Gratuit dans la limite des places disponibles, sur inscription.
  http://www.ihp.fr/fr/inscription_colloque-grand-public_2018_28_mars

mardi 20 mars 2018

Robert P. Langlands reçoit le Prix Abel

L'Académie des sciences de Norvège a attribué le prix Abel 2018 
à Robert P. Langlands de l' Institute for Advanced Study, Princeton, pour son programme visionnaire 
reliant la théorie de la représentation et la théorie des nombres. 
Ce travail remonte à janvier 1967. Il était alors un jeune professeur associé (30 ans)  à Princeton 
et il écrivit une lettre de 17 pages à André Weil où il exposait ses idées novatrices. La lettre se terminait par ses mots :
"If you are willing to read it as pure speculation I would appreciate that," he wrote. "If not - I am sure you have a waste basket handy."
Heureusement, la lettre n'a pas fini à la corbeille ! 

Courrier des lecteurs, distributivité chez les Grecs

Un de nos lecteurs, Monsieur L. Kervégant, nous communique
ces précisions sur l’article de MM. Schärlig et Gavin à la distributivité chez les Grecs :

« Et Abraham circoncit parmi les gens de sa maison dix-huit et trois cent hommes », est-il écrit dans la Genèse, en traduction de la Septante grecque. Les grecs pratiquaient dans la lecture des nombres le produit partiel - ils lisaient 318, 300 et 18. Ils appliquaient la distributivité radicale qui consiste à séparer les dizaines, des centaines, et des milliers… Même, chaque décomposition pouvait prendre une position arbitraire dans la lecture. Sans doute, ce stratagème mental était lié à leur abaque, sorte de calculatrice qui consistait à réduire matériellement une somme d'unités sous un multiple."

lundi 19 mars 2018

conférence d'Alain Schärlig et Jérôme Gavin à l’Université de Neuchâtel


Le 21 mars, conférence d'Alain Schärlig et Jérôme Gavin à l’Université de Neuchâtel, dans le cadre du séminaire Mathématiques et Société du professeur Paul Jolissaint, pour une conférence intitulée La Regula Falsi.
L’entrée est libre

Le 25 mai, conférence d'Alain Schärlig et Jérôme Gavin à Genève, pour une conférence organisée par Uni3 et intitulée Léonard de Pise, injustement méconnu et bêtement célèbre.  

A signaler également du 24 mars 2018 au 24 février 2019, une exposition organisée par le Musée Romain Vallon dans le canton de Fribourg et intitulée Des chiffres ou des lettres, compter, calculer, mesurer à l’époque romaine. Il y sera notamment question de calcul avec les doigts et d’abaque.

samedi 17 mars 2018

Informatique et Sciences du Numérique au Palais de la Découverte.

La nouvelle exposition permanente sur l’informatique et les sciences du numérique du Palais de la Découverte a ouvert ses portes le 13 mars 2018.
Réalisée en partenariat avec l' Inria,  cette exposition présente
les fondamentaux de l’informatique : les données, les algorithmes, les langages et les machines.
http://www.palais-decouverte.fr/fr/au-programme/expositions-permanentes/toutes-les-salles/informatique-et-sciences-du-numerique/visite-libre/

jeudi 15 mars 2018

Disparition de Christine Bernardi

Nous avons appris le décès de Madame Christine Bernardi, DR au CNRS au laboratoire Jacques-Louis Lions à l'UMPC, spécialiste mondiale de premier plan de l’analyse fonctionnelle et de l’analyse numérique, elle a travaillé sur de nombreux problèmes d’équations aux dérivées partielles non linéaires et leurs applications, a reçu le prix Blaise Pascal en 1995. En 2008, elle était  conférencière invitée en séance plénière lors du European Congress of Mathematics à Amsterdam.

mercredi 14 mars 2018

Décès de Stephen Hawking

Une nouvelle qui ne peut laisser indifférent les mathématiciens.... L'astrophysicien est mort
à Cambridge à l'âge de 76 ans. Rappelons qu'enfant, S. hawking voulait faire des mathématiques et qu'il s'est orienté vers la physique par défaut en quelque sorte, car il n'y avait pas de cursus satisfaisant en maths à University College (Oxford) en 1952. Son mémoire de 1966 qui lui valut le prix Adams "Singularities and the Geometry of Space-time" peut également être considéré comme un travail de physique mathématique. Pour plus de détails sur son travail, il est possible de consulter par exemple (en anglais) cette bonne biographie  :
http://www.hawking.org.uk/about-stephen.html
Il avait été également signataire de la pétition pour le pardon d'A. Turing (voir notre billet du 14-12-2012) et était reconnaissant à son prof de Maths de college, M. Tahta, à qui il avait rendu hommage sur la BBC, pour avoir développé son intérêt pour les sciences. 
S. Hawking était le digne successeur de newton à la chaire de Professeur Lucasien qu'il occupa de 1979  jusqu'en 2009.

lundi 12 mars 2018

« Les mathématiques du ciel » à Rennes


  Voici un site consacré au problème des trois corps et à la mécanique céleste créé par
Olga Romaskevich
Marie Lhuissier et Valentin Seigneur (ENS de Lyon).
C'est une "exposition virtuelle" qui mélange les maths avec la philosophie, le dessin, l'histoire, la musique, et est pensé un peu pour tout le monde.
 Voici le lien vers le site :

http://ciel.mmi-lyon.fr

Dans le cadre de la semaine des mathématiques, une conférence « Les mathématiques du ciel »  destinée aux professeurs  expliquera comment intégrer cette expo dans leur travail et comment la présenter aux élèves

Mercredi 14 mars de 14h à 15h30, au lycée Emile Zola de Rennes (sans réservation, nombre de places limité à 40).

Les mathématiciennes Olga Romaskevich et Marie Lhuissier (Université de Rennes 1 et ENS Lyon) présentent l'exposition virtuelle http://ciel.mmi-lyon.fr  retraçant l’histoire de la mécanique céleste (sous ses aspects épistémologique, physique et mathématique) et décrivant les phénomènes chaotiques autour du « problème des trois corps », dont quelques développements récents. 


dimanche 11 mars 2018

mercredi 28 mars - Loi du Zéro-un et logique des graphes aléatoires à l'IHP

Conférence ouverte au public - mercredi 28 mars à 18h - entrée libre
Loi du Zéro-un et logique des graphes aléatoires
A l'Institut Henri Poincaré, 11 rue Pierre et Marie Curie, 75005 Paris

avec Amador Martin-PizarroAlbert-Ludwigs-Universitaet Freiburg

Comment déterminer la probabilité qu’un graphe fini quelconque, pris de façon aléatoire, ait une certaine propriété, par exemple, avoir un nombre pair de sommets ou d’arêtes ?
Comment donner un sens à cette question, puisqu’il y a une infinité de graphes finis possibles ?
Que veut-on dire par “pris de façon aléatoire” ?
On verra qu'une propriété exprimable avec un énoncé logique du premier ordre est soit certaine, soit impossible. La raison en est qu'il n'existe qu'un seul graphe aléatoire infini dénombrable. Il est construit par la méthode d'amalgamation due au logicien français Roland Fraïssé.

Gratuit dans la limite des places disponibles, sur inscription
Adresse
Institut Henri Poincaré
11 rue Pierre et Marie Curie
Paris 5eme

vendredi 9 mars 2018

L'annuaire du mathématicien Charles-Ange Laisant (1841-1920)

le mathématicien Charles-Ange Laisant (1841-1920),
Militaire et mathématicien, homme politique engagé,   fut un animateur et un organisateur 
du paysage mathématique dans les années 1880-1920.
En 1902, il a publié avec l’aide d’Adolphe Bühl, un Annuaire des mathématiciens recensant les noms de près de 6500 personnes.
Une base de données reprenant cet annuaire vient d'être mise en ligne sur un portail dédié intitulé ProsopoMath. Dans les prochains mois, ce site proposera d’autres outils biographiques aux personnes intéressées (notamment les listes des membres de la Société mathématique de France).
Ce projet a été réalisé aux Archives Henri Poincaré, en collaboration avec des collègues de plusieurs laboratoires et grâce au soutien matériel et financier de la Maison des Sciences de l’Homme de l’Université de Lorraine. 
Pour plus de détails :
- La présentation de l'Annuaire : http://prosopomaths.ahp-numerique.fr/items/show/1

jeudi 8 mars 2018

Visages de femmes en mathématiques


Une mathématicienne de Loughborough University et sa soeur, réalisatrice de films, ont produit un court-métrage à l'occasion de la journée internationale des femmes cette année. Ce film est composé de vidéos-selfies mises bout à bout. Eugenie Hunsicker et
Irina Linke ont été motivées par le travail du Comité pour les femmes en mathématiques (CWM) de l’Union mathématique internationale. Un appel aux clips a été lancé et diffusé partout dans le monde grâce aux ambassadrices et ambassadeurs de CWM. Un succès, puisque 146 clips de 243 mathématiciennes de 36 pays parlant 31 langues  ont pu être collectés !.
. « Nous n’attendions pas autant de réponses, cela a été phénoménal, un gros travail que nous avons pu réaliser en un mois », dit Eugenie Hunsicker.
 « Ce film montre bien la nature internationale des mathématiques d'aujourd'hui. Il y a des femmes dans le film qui parlent chinois aux Etats-Unis, grec aux Pays-BasIl y a un clip d'une Russe parlant tatar en Allemagne ; et dans un clip venant du Royaume Uni, on parle à la fois hébreu, brésilien, allemand et anglais », dit Irina Linke.
Allez vite voir le film à cette adresse  :  https://vimeo.com/259039018