Site Web de Quadrature

Vous pouvez également consulter le site de la revue à l'adresse suivante :
http://www.quadrature.info/

samedi 21 octobre 2017

Smiles, le tremplin Carnot qui met les mathématiques au service de l'amélioration de la compétitivité des entreprises

Smiles, un futur Institut Carnot en cours de construction pour trois ans - va favoriser la recherche contractuelle entre les laboratoires de mathématiques appliquées et les entreprises en quête d'une solution pour leurs produits en les aidant dans leurs modélisations et leurs simulations numériques. Pour cela, le premier rôle de Smiles, qui réunit 14 laboratoires et le Labex Plas@par, sera d'aller à la rencontre des industriels, notamment dans les salons professionnels, pour identifier leurs problèmes et leur proposer une collaboration avec un laboratoire pour le résoudre. C'est le rôle de Philippe Aubaret, directeur opérationnel de Smiles, accompagné d'un « ingénieur Carnot», qui est aussi mathématicien de haut niveau. 18 ingénieurs devraient être opérationnel fin 2018.   Deux projets en cours de montage traiteront, l'un, de la modélisation de la rupture de miroirs de télescopes, l'autre de la parallèlisation du traitement de flux de données dans des dispositifs d'avioniques.

http://www.cnrs.fr/cnrsinnovation-lalettre/actus.php?numero=509 

 

 

vendredi 20 octobre 2017

Le député LREM Cédric Villani et l’inspecteur général Charles Torossian chargés d'une mission.


D.R.Jean-Michel Blanquer annonce le 19 octobre 2017 qu’il a confié une mission à 2 mathématiciens : le député LREM Cédric Villani et l’inspecteur général Charles Torossian.

L’objectif est de "réfléchir sur notre manière d’enseigner les mathématiques" pour donner "l’appétit" de cette discipline aux élèves. Le ministre de l’Éducation nationale plaide pour "un enseignement structuré et progressif à la française" et souhaite encourager les vocations de professeurs de mathématiques. Cédric Villani et Charles Torossian devront rendre leur rapport fin janvier 2018. Le résultat de cette mission "aura un impact en termes de formation initiale et continue, et de développement d’outils pédagogiques", prévient le ministre. Il reconnaît "une faiblesse dans la formation actuelle des enseignants dans le 1er degré qui souvent ne viennent pas d’études scientifiques".

Le positif c'est que le ministre s'est adressé à deux mathématiciens et pas à deux ...pédagogues !

lundi 16 octobre 2017

Rencontre Mathématiques et Agriculture, le 16 octobre à Orléans

Une journée consacrée à l'agriculture numérique dans le cadre des rencontres mathématiques industrie de la SMAI est organisée le 16 octobre par les projets ICON et Agreentechvalley au Lab'O (le lieu french tech d'Orléans).

Vous pouvez consulter le programme sur http://www.univ-orleans.fr/icon/rencontre-math%C3%A9matiques-industrie-rmi-maths-agriculture plus de 60 participants .

Cet évènement s'inscrit dans la dynamique "Orléans Grand Campus" qui rassemble les acteurs de la recherche à Orléans (Université, CNRS, BRGM, Inra, CHRO) et qui va ouvrir un site web http://orleans-grandcampus.fr/ à l'occasion de la fête de la science, grâce au soutien de Orléans Métropole.

jeudi 12 octobre 2017

Brigitte Plateau nommée à la direction de la Dgesip

Brigitte Plateau prend la tête de la Dgesip à compter du 20/10/2017

 Brigitte Plateau, professeure des universités et administratrice générale de Grenoble INP, est nommée directrice générale de l’enseignement supérieur et de l’insertion professionnelle du Mesri, sur proposition de Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, à compter du 20/10/2017, annonce le conseil des ministres du 11/10/2017.

Elle succède à Frédéric Forest, qui assurait cette fonction par intérim, depuis la nomination de Simone Bonnafous à l’Igaenr, le 14/04/2017.

Brigitte Plateau est présidente d’Allistène (Alliance des sciences et technologies du numérique), depuis le 05/11/2014. Elle préside également l’Afdesri (Association pour les femmes dirigeantes de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation) et Pasc@line, qui vise à développer l’attractivité des formations aux métiers du numérique.

Normalienne, agrégée de mathématiques, Brigitte Plateau est professeure des universités. Elle débute sa carrière au CNRS, puis enseigne à l’Université du Maryland et rejoint en 1988 Grenoble INP, où elle créera puis dirigera plusieurs laboratoires, dont le Laboratoire d’Informatique de Grenoble à partir de 2006.

mardi 10 octobre 2017

David Ruelle confie ses souvenirs sur A. Grothendieck

Dans la dernière lettre de l'IHES on trouve un entretien de David Ruelle avec Anne-Sandrine-Paumier. David ruelle y évoque ses souvenirs de l’IHES dans les années 60 et livre notamment son opinion sur son collègue d'alors Alexandre Grothendieck : 
"Grothendieck lui-même n’était pas vraiment anarchiste mais il ne témoignait pas non plus
aux autorités la dose de respect qui nous épargne des ennuis. Politiquement, il était
incroyablement naïf. Ayant été en contact direct avec Grothendieck, ayant étudié une
(petite) partie de ses travaux mathématiques et ayant lu ses écrits non-mathématiques,
je pense avoir une vision assez complète du personnage. La personne qui écrivait :
« Mon ambition de mathématicien ma vie  durant, ou plutôt ma joie et ma passion, ont
été constamment de découvrir les choses évidentes » est la même personne qui
était incroyablement naïve sur le plan politique. La personne qui pouvait décider
de créer des branches entières de mathématiques novatrices était la même personne qui
respectait peu les autorités. La personne qui consacrait ses jours et ses nuits à développer
un monde mathématique est la même que celle qui a quitté les mathématiques
pour passer son temps à faire ce qu’il appelait de la méditation. On ne peut pas
dire que Grothendieck ait « abandonné les mathématiques » et soit « devenu fou », il s’est
adonné à une quête existentielle primordiale pour lui."

Vous pouvez télécharger la lettre ici :
Bois-Marie 2017


samedi 7 octobre 2017

Un dictionnaire pour les "profs de spé" !

Le Dictionnaire des professeurs de mathématiques en classes de mathématiques spéciales entre 1852 et 1914 (355 notices, 1088 pages) est provisoirement achevé depuis quelques mois, et en ligne à
https://sites.google.com/site/rolandbrasseur/ 
où il est librement téléchargeable.
Provisoirement, parce qu'une version (un peu) enrichie remplace la précédente le 7 de chaque mois.