Site Web de Quadrature

Vous pouvez également consulter le site de la revue à l'adresse suivante :
http://www.quadrature.info/

vendredi 4 mai 2018

Yutaka Taniyama

Alors que Robert Langlands s'apprête à recevoir le prix Abel officiellement,
il est peut être temps de se souvenir de La conjecture de Shimura-Taniyama, qui
a désormais le statut de théorème (prouvé en grande partie par A. Wiles)  et qui énonce (en gros !)
que pour toute courbe elliptique sur Q , il existe une forme modulaire de poids 2 ayant même fonction L. En particulier le personnage de Yutaka Taniyama (1927-1958) est fascinant est encore peu connu chez nous, et sa fin tragique suscite encore de nombreuses interrogations.
Taniyama s'est suicidé en 1958 en laissant une note énigmatique :« Jusqu'à hier, je n'avais aucune intention de me tuer... Quant à la cause de mon suicide, je ne la comprends pas moi-même tout à fait, mais elle ne résulte pas d'un incident ou d'un problème particulier. ».
Sa fiancé, Misako Suzuki. le suivra dans la mort quelques semaines plus tard. Pour ceux qui lisent l'anglais un article de Shimura sur son ami peut-être téléchargé sur le web. https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=7&ved=0ahUKEwiCkcGC3uvaAhUJalAKHdFzAl8QFghCMAY&url=https%3A%2F%2Facademic.oup.com%2Fblms%2Farticle-pdf%2F21%2F2%2F186%2F1055576%2F21-2-186.pdf&usg=AOvVaw2CWAajKudji6vncdoTSxkJ
On y découvre les réels talents d'écrivain de Goro Shimura, et un portrait attachant de Taniyama, sixième enfant d'une  famille de sept. Son père était médecin pédiatre. Quand Shimura fit sa rencontre, il occupait une chambre dans une résidence, avec les toilettes sur le pallier. Vous y apprendrez qu'il était d'un naturel paresseux (on dit qu'il faut l'être un peu pour être un bon mathématicien !) , ne cuisinait pas et déjeunait souvent dans des restaurants bon marché. Il portait souvent le même costume bleu, sans doute celui de la photo, taillé dans un tissu que son père avait initialement acheté pour lui à un colporteur...et  n'attachait pas toujours ces lacets. Une lecture passionnante pour ceux qui lisent couramment l'anglais.  
.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire