Site Web de Quadrature

Vous pouvez également consulter le site de la revue à l'adresse suivante :
http://www.quadrature.info/

jeudi 7 juillet 2016

La lucidité des anglais....

Non, il ne s'agit pas du Brexit mais de l'évaluation de l'enseignement des maths au College
(donc notre lycée) qui est jugé ici très superficiel par un expert de l'OCDE, Andreas Schleicher :
http://www.independent.co.uk/news/education/education-news/maths-teaching-in-the-uk-is-superficial-says-education-expert-a6929236.html
En gros un saupoudrage, prétentieux et superficiel... Alors que les systèmes asiatiques travaillent la compréhension en profondeur, chose que l'on cherche aussi à faire disparaître chez nous aujourd'hui.
D'ailleurs les deux pays, France et Angleterre, ont sensiblement le même niveau de maths puisque classés respectivement 25 et 26 au rapport Pisa. 
Et cette critique pourrait s'appliquer à la physique, quand on voit dans les programmes E=mc2, et  à côté de cela des élèves incapables de résoudre la moindre équation différentielle pour modéliser un problème simple...  A. Schleicher rappelle les trois exigences principales d' un bon enseignement de maths  :
“One of the things that we see when you look at high-performing education systems in maths, they typically have three things in the curriculum; one is rigour, the second is focus and the third is coherence,”
Ce n'est pas un hasard si les premières places du classement Pisa sont occupées par les pays asiatiques où l'école est faite avant tout pour apprendre sérieusement et travailler.  
La rigueur, donc , l'approfondissement, et la cohérence. Bien évidemment, dans un système étatisé comme le système français cela ne pourra qu'être imposé par les programmes... à moins d'un changement plus libéral qui laisserait la liberté des choix aux établissements. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire