Site Web de Quadrature

Vous pouvez également consulter le site de la revue à l'adresse suivante :
http://www.quadrature.info/

mardi 28 avril 2015

Percée théorique décisive pour détecter les ondes gravitationnelles à l'IHES



Combinant approche analytique et calcul numérique, une équipe internationale a permis d’obtenir une description précise des ondes gravitationnelles émises par les dernières orbites de systèmes binaires d’étoiles à neutrons. Ce nouveau résultat pourrait avoir un impact astronomique décisif et permettre aux grands détecteurs LIGO et Virgo d’observer ces ondes.

Les ondes gravitationnelles, une des prédictions les plus caractéristiques de la théorie de la Relativité Générale.

En 1915, Albert Einstein finalisait sa théorie de la Relativité Générale dans laquelle l’Espace est semblable à un milieu élastique, déformé par la matière. Dès l’année suivante, il montre que cette déformation se propage, à la vitesse de la lumière, sous forme d’ondes, dites « ondes gravitationnelles ». Un système de deux étoiles orbitant l’une autour de l’autre est une source de ces ondes.

Des ondes indétectables jusqu’à présent
Les ondes gravitationnelles émises, à plus de 600 millions d’années lumière, par un système de deux étoiles à neutrons arrivent sur Terre avec une amplitude tellement faible (10-22) qu’il est indispensable de disposer d’un modèle théorique extrêmement précis de leur forme pour pouvoir les reconnaître au milieu du bruit du détecteur. Alors que les interféromètres géants LIGO (États-Unis) et Virgo (Franco-italien) viennent d’être remis en activité après avoir bénéficié d’une amélioration de leur sensibilité, cette avancée théorique pourrait permettre de détecter enfin les ondes gravitationnelles émises lors de la fusion d’un système de deux étoiles à neutrons.
Plus de détails sur :
http://www.ihes.fr/jsp/site/Portal.jsp?document_id=3753&portlet_id=1193
ihes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire